E
N
C
U
E
N
T
R
O
S
C
A
R
T
O
G
R
A
F
I
C
O
S


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Carta a Fil
etiquetas: Texto

Hier, arrivée à Rionegro, accueillie par un taxi à l’aéroport. La route de montagne, très proprette, menait à Medellin, dans la vallée. Medellin la rouge, toute de brique vêtue. 14ème étage d’une tour: notre appartement, avec un artiste chilien, Nicolas qui n’était pas encore arrivé et une des filles du musée d’Antioquia. Vue plongeante, surplombante. Mais aussi l’encerclement des montagnes. Là, un autre accueil, jeune artiste qui me montre les rudiments de la ville. Manger. 2 heures pour obtenir une carte SIM colombienne, avec laquelle je ne peux pas appeler à l’étranger... Acheter des minutes pour sortir du pays à l’homme-téléphone. Visite de notre futur espace de travail, rencontre avec plusieurs organisateurs de l’événement. Gentillesse. Le soir, cour intérieure d’une résidence d’artistes avec quelques bières et intéressante compagnie (notamment un architecte-historien et une géographe française). Puis, bar à tango, quelques bières encore. Minuit sonne l’arrivée de Nicolas.
Aujourd’hui, premier jour de vrai travail. Nicolas et moi avons investi notre espace, du mieux qu’on pouvait. Manger, beaucoup. Trop. Bandeja paisa. Tour en métro, puis téléphérique. Le téléphérique, orgueil de la ville, et machine technologique clinquante, surplombe les quartiers populaires puis carrément les favelas pour aller se perdre dans la montagne, dans la nature la plus sauvage. Impressionnant, pas d’autre mot à part vertige. Dans le téléphérique qui nous redescend, un groupe de dames d’un certain âge, gentilles et drôles à souhait. Elles caquettent et gloussent. Elles nous prennent sous leurs ailes. Puis la ville à nouveau, le vomi des voitures, des bus, des gens, mourir écrasé à chaque carrefour, la folie furieuse des vendeurs ambulants, les odeurs alléchantes de mets "callejeros". La vie grouille et cafouille. Sieste réparatrice. Un sandwich, en vitesse. A nouveau la résidence d’artistes, pour un anniversaire. Et puis la solitude de ma chambre sur mon mauvais matelas. Puis penser à toi.


El proyecto "Encuentros cartográficos" es parte del Encuentro Internacional de Medellín (MDE11), liderado y realizado por el Museo de Antioquia.

Tipos de contenido
Enlace · Foto · Mapa · Sonido · Texto · Video